Visuel par défault

cours d'eau

Les Rivières

Depuis le 1er janvier 2008, la CC Pays Houdanais a la responsabilité de la gestion des cours d’eau permanents : la Vesgre, la Vaucouleurs et leurs affluents.

Pour assurer une gestion cohérente et raisonnée de l’eau à l’échelle des bassins versants de la Vesgre et de la Vaucouleurs, la CC Pays Houdanais, les communes concernées (adhérentes ou non à la CCPH), les syndicats et les partenaires financiers (l’Agence de l’eau Seine / Normandie et le Conseil Régional d’Île-de-France) ont signé, le 8 janvier 2009, deux contrats globaux de bassins, l’un pour la Vesgre amont, l’autre pour la Vaucouleurs.

Ces contrats, d’une durée de 5 ans, ont permis la mise en œuvre d’un programme cohérent d’aménagement et de gestion des milieux aquatiques à l’échelle des bassins versants :

  • Mise en place, sur chacun des bassins versants, d’un réseau de 5 points de surveillance de la qualité biologique et physico-chimique des cours d’eau.
  • Réalisation d’études des ruissellements sur tout le territoire de la CCPH afin de réaliser des aménagements doux permettant de lutter contre les ruissellements.
  • Mise en œuvre depuis l’automne 2009, d’un programme sur 5 ans d’entretien et de restauration de la Vesgre et de ses affluents comprenant des actions d’entretien et de restauration de la végétation des rives, de restauration des berges, d’habitats pour les poissons, de diversification du lit mineur, de restauration de la continuité écologique.
  • Mise en œuvre depuis l’automne 2011 d’un programme d’entretien et de restauration de la végétation rivulaire sur le bassin versant de la Vaucouleurs.

Les contrats de bassin de la Vesgre et de la Vaucouleurs sont arrivés à échéance en 2013, mais l’action de la CCPH se poursuit avec le soutien financier annuel ou ponctuel de l’Agence de l’Eau Seine Normandie, du Conseil Général des Yvelines et de la région Ile-de-France).  

  • Pourquoi doit-on entretenir un cours d’eau ?

Un cours d’eau atteint de manière naturelle un état d’équilibre dynamique, aussi bien hydraulique qu’écologique.Cependant, la présence humaine rend nécessaire l’entretien de nombreux tronçons de rivière, de manière à
       satisfaire les usages locaux (pêche,  accès au public…)

         . protéger les infrastructures et les zones urbanisées 

 

 

C’est quoi l’entretien d’un cours d’eau ?

Il s’agit de :

  • l’enlèvement des déchets, débris, et dépôts flottants ou non
  • du débroussaillage raisonnable des berges
  •  la taille des arbres sur berge
  •  la coupe de la végétation aquatique en excès (le faucardage « à blanc » est interdit, il ne faut couper que sur la moitié de la largeur du cours d’eau au maximum).
  •  l’aménagement des berges pour éviter qu’elles ne s’écroulent : favoriser les techniques végétales (tressage de branches, fascinage, épis, talutage en pente douce et végétalisation…).

 


 

Pourquoi la CCPH intervient-elle?

L’entretien de la Vesgre, de la Vaucouleurs et de leurs affluents a été délaissé pendant de très nombreuses années.
Afin de rendre efficaces et durables les interventions d’entretien, la communauté de communes a jugé préférable qu’elles se fassent à une plus grande échelle que la parcelle du riverain.
Un programme d’action a donc été rédigé et présenté aux préfectures afin de rendre les interventions d’entretiens d’intérêt général.

 

 

Les riverains ne devront plus intervenir ?
Les DIG sont transitoires et la CCPH n’a pas vocation à se substituer durablement aux devoirs des riverains.
CF. Plaquette gestion de la végétation 

Joindre le service environnement
Lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Jeudi de 13h30 à 19h00
Service Environnement / SPANC
Communauté de Communes du Pays Houdanais
22 Porte d’Épernon
78550 MAULETTE
Tél : 01 30 46 82 87
@ : environnement.spanc@cc-payshoudanais.fr

  • La qualité des cours d’eau

    Le document de référence qui fixe des objectifs précis de protection des cours d'eau est la Directive Cadre Européenne sur l'Eau du 23 octobre 2000 (DCE).
    En droit français le bon état est :
    « [...] l'expression de la qualité de la structure et du fonctionnement des écosystèmes aquatiques [...] »

 

Cette directive introduit notamment la notion du « bon état », que l'ensemble des cours d'eau doivent atteindre au plus tard en 2015 (dérogations pouvant aller jusqu'à 2027).

Le bon état d'un cours d'eau est la somme d'un bon état écologique et d'un bon état chimique. Sur le terrain, pour déterminer si ces 2 états sont bons, il est nécessaire de réaliser une série de mesures dans l'eau

 

 

 

 

Le tableau suivant présente les délais imposés par la réglementation pour l'atteinte du bon état sur les cours d’eau gérés par la CCPH :.


Parallèlement au suivi officiel réalisé par la DRIEE, la CCPH organise un suivi depuis 2009.
Les stations suivies sont les suivantes :
Bassin versant de la Vesgre amont :

  • 1 point sur le Moque-Souris (à l’aval)
  • 1 point sur le Grapelin (à l’aval)
  • 1 point sur l’Opton (à l’amont)

Bassin versant de la Vaucouleurs :

  • 1 à Boisset (amont) et 1 point à (Courgent)
  • 1 point sur la Flexanville (à l’amont)

Pour plus d’information :

Les Agences de l’eau mettent à disposition des cartes, des graphiques et des tableaux de données sur l'eau et les milieux aquatiques afin de présenter les résultats des suivis qualité.

Les données sont visualisables sur plusieurs pas de temps et à plusieurs échelles.

http://www.cartograph.eaufrance.fr

 

 

 

AgendaRSS
Club de lecture
samedi 01 juillet 2017

Vous qui aimez lire, partager, échanger... 
Rejoignez la médiathèque Jean Ferrat pour le club lecture dans une ambiance conviviale autour d'un thé ou d'un café ! 

[suite]

Tout l’agenda


Nous contacter

Newsletter